Groupe d'utilisateurs de Logiciels Libres de Toulouse
Promouvoir, développer et démocratiser les Logiciels Libres en Midi-Pyrénées

Ceci est une ancienne révision du document !


Ubuntu Party, 26 et 27 novembre 2011, Toulouse

À l'occasion de la sortie de la nouvelle version 11.10 de la distribution GNU/Linux Ubuntu, nommée “Oneiric Ocelot”, les associations Toulibre et Ubuntu-fr organisent deux jours de découverte des Logiciels Libres et d'aide à l'installation de GNU/Linux, avec conférences, démonstrations, ateliers et install-party. Les conférences seront animées par des personnalités de la communauté francophone du Logiciel Libre.

Cet événement a lieu dans le cadre de Capitole du Libre, conjointement avec l'Akademy-fr et le DrupalCamp.

L'événement, ouvert à tous, libre et gratuit, se déroulera le samedi 26 et dimanche 27 novembre 2011 à l'École Nationale Supérieure d'Électrotechnique, d'Électronique, d'Informatique, d'Hydraulique et des Télécommunications, Toulouse. Les détails d'accès sont disponibles sur le site de l'ENSEEIHT.

Ubuntu et les Logiciels Libres

Ubuntu est un système d'exploitation libre de type Linux qui réunit stabilité et convivialité. Ubuntu s'adresse aussi bien aux particuliers qu'aux professionnels, débutants ou confirmés qui souhaitent disposer d'un système d'exploitation libre et sécurisé. Pour en savoir plus sur Ubuntu, voir le site Ubuntu-fr.

Elle est constituée de Logiciels Libres, des logiciels que tout un chacun peut librement utiliser, copier, modifier et redistribuer en toute liberté. Ils offrent de nombreux avantages : faible coût, transparence, sécurité, indépendance, valeurs de solidarité et d'entraide, partage des connaissances. Pour en savoir plus sur les Logiciels Libres, voir la page Wikipédia sur le sujet.

Avec Ubuntu, vous disposez d'un système complet et graphique, livré en standard avec suite bureautique, navigateur Web, clients de courrier électronique et de messagerie instantanée, lecteurs multimédias, etc. Des centaines d'autres logiciels peuvent être installés, en toute simplicité, en quelques clics.

Programme du samedi 26 novembre

Session grand public
Amphi A001
Session technique
Amphi A002
Session multimedia
Amphi C002
Et aussi...
13h Ouverture au public
14h Présentation d'Ubuntu et nouveautés de la 11.10
Rick Spencer, directeur de l'ingénirie chez Canonical
Gestion de la qualité dans Debian
Lucas Nussbaum, maitre de Conférences à l’université Nancy 2 et développeur Debian


Mypaint : Comprendre la création de brosses numériques (et démonstration)
David Revoy
Install Party (salle C101-C103)
Démonstrations (mezzanine)
Stands (hall d'accueil)
15h Le logiciel libre : un modèle de société
François Pellegrini, professeur d'informatique à l'Université Bordeaux 1
Derrière la scène : comment et grâce à qui l'Internet fonctionne t-il ?
Stéphane Bortzmeyer, ingénieur au service R&D de l'AFNIC
Blender, une solution libre pour la création Audiovisuelle et les effets visuels
François Grassard
16h 10 ans de Wikipédia
Guillaume Paumier
Tango: Un exemple de logiciel libre pour le contrôle de grands instruments de physique
Emmanuel Taurel, ingénieur logiciel à l'ESRF.
Darktable : un logiciel adapté au flux de travail du photographe
Olivier Tribout

Introduction à la M.A.O sous Linux
François Girault
17h Pause
17h15 L'Open Data expliqué à ma mère
Claire Gallon, co-fondatrice de l'association Libertic
OpenStack, le cloud libre
Thierry Carrez, release manager du projet OpenStack
Ardour : une station de travail audio-numérique
François Girault

Floss Manuals fr, ou le nouveau pari de la documentation libre de qualité sur le Libre
Elisa de Castro Guerra
18h15 Logiciel Libre et Économie Sociale et Solidaire, quels échanges possibles ?
Aurore Rousseaux
De la 0.01 à la 3.0 : 20 ans de Linux
Thomas Petazzoni, ingénieur Linux embarqué chez Free Electrons
Utilisations professionnelles de Scribus et impact de Scribus dans l'édition africaine
Cédric Gémy
19h15 Conférence de clôture
Improvisation sur l'actualité d'Internet, de la défense des libertés fondamentales sur Internet, de la vie, l'univers et tout le reste

Jérémie Zimmermann, co-fondateur et animateur de la Quadrature du Net
20h15 Apéritif de clôture
en présence des intervenants

Programme du dimanche 27 novembre

Ateliers grand public et technique Ateliers multimedia
9h30
Ouverture, accueil du public
 
10h à 13h Création de paquets Debian
Lucas Nussbaum
Inscription
Salle C101
Atelier QtQuick (QML)
Nicolas Arnaud-Cormos, KDAB
Inscription
Salle C103
Débutons avec Inkscape
Elisa de Castro Guerra
Inscription
Salle A201
Blender et l'animation dynamique pour les effets visuels
François Grassard
Inscription
Salle A202
Atelier Gimp
Cédric Gémy
Inscription
Salle A203
13h
Repas offert aux participants
 
14h à 17h Initiation à Ubuntu
Fabien Adam, Régis Maura
Inscription
Salle C101
Atelier Cloud
Christophe Sauthier, Lionel Porcheron
Inscription
Salle C103
Atelier Scribus, Création d'un livre coopératif
Cédric Gémy
Inscription
Salle A201
Bien démarrer avec Ardour
François Girault
Inscription
Salle A202
Atelier création d'une peinture numérique
David Revoy
Inscription
Salle A203
17h
Fin des ateliers
 

Samedi 26 novembre : conférences grand public

Présentation d'Ubuntu et nouveautés de la 11.10, par Rick Spencer

www.toulibre.org_pub_2011-11-26-capitole-du-libre_ubuntu-party_rick-spencer.jpgAprès avoir fait un tour des nouveautés de la nouvelle version 11.10 de Ubuntu, Rick Spencer réalisera des démonstrations de ses nouvelles caractéristiques préférées, en expliquant pourquoi et comment elles ont été intégrées et leur utilisation pour vous faciliter la vie. Enfin Rick évoquera le futur de la distribution Ubuntu Linux.

Après avoir été le responsable de l'équipe Desktop (Poste de Travail) pendant plusieurs années pour le projet Ubuntu, Rick Spencer est désormais depuis 1 an le directeur de l'ingénierie pour Canonical. Il a également travaillé pendant 10 ans pour Microsoft.

« Le logiciel libre : un modèle de société », par François Pellegrini

www.toulibre.org_pub_2011-11-26-capitole-du-libre_ubuntu-party_francois-pellegrini.jpgLa révolution numérique transforme en profondeur notre société. Alors que la révolution industrielle avait la machine comme moteur et objet, ce rôle est joué, au sein de la révolution numérique, par le logiciel. La société en réseau qui se dessine est façonnée par Internet, nouveau bien commun de l'humanité.

Les logiciels libres ont une place à part dans ce bouleversement. Outre qu'ils sont intimement liés à l'émergence d'Internet, ils mettent en oeuvre un modèle de création de la valeur jusqu'ici peu connu, la coopétition, dont les maîtres mots sont “communauté” et “mutualisation”. Ce modèle, par les gains considérables en efficacité qu'il peut procurer, diffuse vers d'autres secteurs de la société, et amplifie la transformation de celle-ci, en participant à la création de nouveaux droits dans le monde numérique.

François Pellegrini est professeur d'informatique à l'Université Bordeaux 1. Co-fondateur des Rencontres Mondiales du Logiciel Libre, il s'intéresse aux enjeux stratégiques de technologies de l'information, et en particulier à l'impact économique, juridique et social des logiciels libres.

« 10 ans de Wikipédia », par Guillaume Paumier

www.toulibre.org_pub_2011-11-26-capitole-du-libre_ubuntu-party_guillaume-paumier.jpgEn dix ans, Wikipedia est passé d'un obscur projet d'encyclopédie, contenant quelques dizaines d'articles, uniquement en anglais, à l'un des dix sites web les plus visités au monde, contenant près de 20 millions d'articles, en plus de 280 langues, rédigés par des centaines de milliers de participants.

Cette évolution a été accompagnée de changements sociaux, techniques et organisationnels. Les communautés de rédacteurs ont mis en place des dizaines de règles et de processus pour gérer le projet. Le logiciel a été réécrit entièrement au moins deux fois. D'un serveur unique, l'infrastructure repose maintenant sur deux centres de traitement de données, et plusieurs centaines de serveurs. Plus d'une trentaine d'associations locales existent désormais, qui organisent des événements et gèrent les collaborations avec des institutions culturelles.

Cependant, Wikipedia reste un project à but non lucratif, financé exclusivement par des dons, avec moins de 100 employés.

Ces changements ne se sont pas faits sans problèmes ; sur les Wikipedia les plus actives, le nombre de participants est aujourd'hui en déclin. Si la qualité de Wikipedia est relativement établie, les Wikipédiens, eux, ont acquis une réputation de « gardiens du temple », démotivant et chassant les nouveaux contributeurs. La complexité du logiciel et l'absence d'éditeur visuel est un autre obstacle au recrutement de nouveaux rédacteurs.

Cette présentation-discussion fera le point sur les principales étapes de Wikipedia pendant ses dix ans d'existence, ainsi que les défis et opportunités qui l'attendent.

Physicien de formation, Guillaume Paumier participe à Wikipedia depuis 2005. Depuis 2007, il contribue essentiellement à l'encyclopédie en y ajoutant ses photographies. Co-auteur du guide pratique « Wikipedia : découvrir, utiliser, contribuer » publié en 2010, il travaille désormais pour le département technique de la Wikimedia Foundation, l'organisation à but non lucratif derrière Wikipedia.

« L'Open Data expliqué à ma mère », par Claire Gallon

www.toulibre.org_pub_2011-11-26-capitole-du-libre_ubuntu-party_claire-gallon.jpgEt si on se donnait une heure pour maîtriser le sujet « Open Data » ? Qu'est-ce que c'est ? A quoi ça sert ? Pourquoi ça nous concerne ? Loin des barbarismes techniques, une approche dynamique et des exemples concrets de mise en application : définition, enjeux, étapes, état des lieux en France et dans le monde, lien avec les logiciels libres, projets emblématiques et sources d'inspiration…

Claire Gallon, co-fondatrice de l'association Libertic. Libertic travaille sur la promotion de l'ouverture des données publiques et produit depuis 2009 des veilles et réflexions sur le mouvement en France et dans le monde. Elle anime conférences, barcamps et ateliers autour des différents aspects de l'open data. Libertic fédère également les réutilisateurs des données nantaises et assure le relai auprès de Nantes Métropole afin de faire remonter les attentes.

« Logiciel Libre et Économie Sociale et Solidaire, quels échanges possibles ? », par Aurore Rousseaux

www.toulibre.org_pub_2011-11-26-capitole-du-libre_ubuntu-party_aurore-rousseaux.jpgL'Économie Sociale et Solidaire est composée d'un ensemble de structures qui se reconnaissent par les valeurs qu'elles partagent ou les statuts qui les organisent. Un logiciel est libre si l’utilisateur bénéficie de la liberté d'utiliser et d'étudier le code source, de distribuer ou de modifier le programme. Quelles ressemblances entre ces deux mouvements peuvent faciliter la compréhension mutuelle ? Quelles différences peuvent être source d'enrichissement pour l'autre ?

Au delà d'une simple comparaison, le vrai défi consiste à introduire des échanges entre des structures de l'ESS et du mouvement libriste : inviter celles qui se reconnaissent dans l'un ou l'autre à identifier leurs ressources et leurs besoins et à échanger en créant des liens réciproquement avantageux. Nous analyserons donc quelque exemple et explorerons des pistes de développement.

Aurore Rousseaux, co-fondatrice d'une AMAP et membre d'un Système d'Échange Local, elle a découvert l'Économie Sociale et Solidaire d'une manière très concrète. Au cours d'un Master 2 en Développement Locale et Économie Sociale et Solidaire à Valenciennes, elle s'est intéressée aux Logiciels Libres tout d'abord au sein de Chtinux (un GUL Lillois) puis en intégrant SCIL (une coopérative en informatique libre) dont elle est associée.

Samedi 26 novembre : conférences techniques

« Tango: Un exemple de logiciel libre pour le contrôle de grands instruments de physique », par Emmanuel Taurel

www.toulibre.org_pub_2011-11-26-capitole-du-libre_ubuntu-party_emmanuel-taurel.jpgLes grands instruments de physique ont tous besoin d'un système informatique (matériel et logiciel) qui permet aux physiciens en charge de l'instrument et à ceux qui l'utilisent, de le contrôler à partir d'un lieu déterminé. Tango est un exemple de ces logiciels que l'on appelle “système de contrôle”. Il est né dans des instruments de type “Installation de rayonnement Synchrotron”.

Cette conférence donnera une présentation d'une installation de rayonnement Synchrotron comme celle de Grenoble (European Synchrotron Radiation Facility - ESRF), et expliquera l' utilité d'un système comme Tango. Les points techniques clés de Tango seront également explicités. Tango étant maintenant utilisé et développé par une communauté d'utilisateurs, un historique de cette communauté et son organisation seront passés en revue.

Emmanuel Taurel est ingénieur logiciel à l'ESRF de Grenoble. Depuis plus de 20 ans, il travaille sur le développement de systèmes de contrôle. Ce fut d'abord le système TACO spécifique à l'ESRF puis maintenant Tango qui s'est propagé dans plusieurs instituts de physique européens. Il est actuellement le Tango “Collaboration Coordinator”.

« Derrière la scéne : comment et grâce à qui l'Internet fonctionne t-il ? », par Stéphane Bortzmeyer

www.toulibre.org_pub_2011-11-26-capitole-du-libre_ubuntu-party_stephane-bortzmeyer.jpgQue se passe-t-il derrière ma box ? Qui dirige l'Internet ? Qu'est-ce qu'un Tier 1 ? Pourquoi Comcast et Level 3 s'accusent-ils réciproquement de « patate chaude » ? À quoi sert un point d'échange ? BGP fait-il mal ? Pourquoi un maladroit au Pakistan peut-il bloquer YouTube sur toute la planète ? Cet exposé sera consacré au fonctionnement technique d'Internet : le rôle des différents acteurs, les techniques utilisées pour synchroniser le routage, et les mécanismes qui font que, vaille que vaille, l'infrastructure marche.

Stéphane Bortzmeyer est ingénieur au service R&D de l'AFNIC (le registre du domaine .FR), blogueur et, entre autres, participant au groupe de travail de l'ANSSI sur « la résilience de l'Internet ».

« Gestion de la qualité dans Debian », par Lucas Nussbaum

www.toulibre.org_pub_2011-11-26-capitole-du-libre_ubuntu-party_lucas-nussbaum.jpgProduire une distribution réputée pour sa qualité et sa stabilité, composée de plus de 30000 paquets, et développée par un millier de développeurs bénévoles répartis partout dans le monde, est un challenge intéressant. Dans cette présentation, Lucas Nussbaum détaillera une partie du fonctionnement du projet Debian, et montrera quelle organisation et quels outils permettent d'arriver à cet objectif. Il parlera plus précisément de l'équipe 'Debian Quality Assurance', et fera un parallèle avec les processus mis en place dans Ubuntu.

Lucas Nussbaum est Maitre de Conférences à l’université Nancy 2, où il enseigne notamment dans le cadre de la licence professionnelle ASRALL (Administration de systèmes, réseaux et applications à base de logiciels libres). Il est également développeur Debian, et travaille sur le packaging du langage Ruby, et sur l’amélioration de la qualité de la distribution par des tests automatiques massifs.

« OpenStack, le cloud libre », par Thierry Carrez

www.toulibre.org_pub_2011-11-26-capitole-du-libre_ubuntu-party_thierry-carrez.jpgCrée il y a un peu plus d'un an, le projet OpenStack a rapidement évolué pour devenir le projet majeur du cloud computing open source. Il vise a créer une plate-forme libre permettant à tous de créer des infrastructures interopérables de cloud, privées ou publiques. Cette présentation reviendra sur les avantages d'une infrastructure cloud libre, l'historique du projet et son modèle de developpement ouvert. Dans la deuxième partie, nous aborderons les différents composants techniques et fonctionalités, ainsi que nos plans pour le futur.

Thierry Carrez est le Release Manager pour le projet OpenStack. Spécialiste de la coordination de projets Open Source, il a participé à plusieurs projets ces 10 dernières années, en particulier en tant que responsable sécurité pour Gentoo Linux et Technical Lead pour Ubuntu Server.

« De la 0.01 à la 3.0 : 20 ans de Linux », par Thomas Petazzoni

free-electrons.com_graphics_thomas_petazzoni.jpgEn 1991, un étudiant finlandais, Linus Torvalds, publiait la première version d'un petit système d'exploitation pour ordinateur personnel i386, qui « est juste un hobby, rien de professionnel ». Vingt ans après, le projet qui a pris le nom de Linux, est devenu un système d'exploitation utilisé par des millions de machines dans le domaine, du serveur au poste de travail en passant par les systèmes embarqués, dans des domaines professionnels et critiques. Au travers de cette présentation, nous essaierons de repositionner le rôle que joue Linux dans un système GNU/Linux, de retracer l'historique du projet au fil de ces vingt années et de décrypter l'organisation du développement de ce projet de 14 millions de lignes de code.

Thomas Petazzoni est ingénieur Linux embarqué dans la société Free Electrons qui offre des services de développement et de formation autour de Linux embarqué et du noyau Linux. Tous les supports de formation sont disponibles sous licence libre sur le site de la société. Thomas est également contributeur au projet Buildroot, un système de construction de systèmes Linux embarqué et est déjà intervenu dans plusieurs conférences internationales. Sur son temps libre, il anime le groupe d'utilisateurs de Logiciels Libres Toulibre à Toulouse, a créé et anime l'Agenda du Libre et est co-créateur de MapOSMatic, un service de génération de plan de villes basé sur les données OpenStreetMap.

Samedi 26 novembre : conférences multimédia

Darktable : un logiciel adapté au flux de travail du photographe, par Olivier Tribout

toulibre.org_pub_2011-11-26-capitole-du-libre_ubuntu-party_olivier-tribout.jpgPour la retouche d'images et pour le graphisme il existe Gimp, Krita, etc. Mais les besoins d'un photographe sont différents : prise de vue à partir de l'ordinateur, traitement par lot, revue et notation des photos, traitements artistiques (vignettage, cadre, virage partiel, sépia, effet Orton, etc), ajout de signature et de meta-données. Le tout en préservant coûte que coûte le fichier original RAW, véritable négatif du numérique. Pour tout cela, il y a Darktable, un logiciel libre développé par des photographes pour des photographes.

Olivier Tribout est ingénieur aéronautique. Il se passionne depuis longtemps pour les logiciels libres et pour la photographie. Darktable permet d'allier les deux.

Mypaint : Comprendre la création de brosses numériques (et démonstration) , par David Revoy

david-revoy.jpg Le jeune logiciel Mypaint ne cesse d'évoluer. Des centaines de changements sont apparu depuis l'an dernier et ont encore amélioré ce petit logiciel de dessin et de peinture numérique astucieux. Bien que simple et rudimentaire comparé à Gimp et Krita, son moteur de brosse, ou brush-engine, offre une particularité nouvelle dans le monde des logicielles de peintures numérique : un accès total à tous les paramètres existants. Une opportunité que beaucoup d'artistes ont saisi, créant un panache de pinceaux étonnants. Cette présentation approchera et expliquera l'aspect technique fondamental de la création de brosses, puis sera suivie d'une démonstration de Mypaint.

David Revoy est Illustrateur/Concept artiste freelance travaillant exclusivement avec des logicielles libres. Portfolio : www.davidrevoy.com

Blender, une solution libre pour la création Audiovisuelle et les effets visuels, par François Grassard

toulibre.org_pub_2011-11-26-capitole-du-libre_ubuntu-party_francois-grassard.jpgDepuis la sortie des versions 2.5x/2.6x, Blender se professionnalise peu à peu et propose aujourd'hui des solutions tout à fait viables pour la production audiovisuelle Broadcast. Avec l'arrivée du projet Mango, Blender fait un pas de plus dans l'un des domaines les plus techniques de cette profession, à savoir les effets visuels. A travers plusieurs démonstrations, Blender 2.6 en main, nous verrons comment ce logiciel en plein essor peu s'armer pour ce véritable challenge, en simulant des destructions, des explosions et en intégrant tous ces éléments dans des plans réels grâce au tout nouveau module de Tracking 3D et à la technique du Camera Mapping.

Initié très tôt à l'informatique de par son père programmeur, François Grassard s’intéresse aux logiciels libres dès leur apparition afin de retrouver un peu de fraicheur dans cette hégémonie logicielle. Graphiste 2D/3D, développeur et formateur, il pratique son métier depuis plus de 15 ans sur des logiciels tel que Lightwave, Softimage, Maya, 3DS Max, ou pour le compositing After FX, Nuke et Fusion. Il décide cependant d'intégrer il y a 5 ans de plus en plus le logiciel libre dans ses méthodes de travail, faisant de Blender son principal logiciel de production 3D. Il conseille les sociétés de production et les chaînes de télévision sur l'intégration de solutions libres et travaille sur le développement d'un système dédié à l'habillage dynamique de chaîne, basé sur Blender. Il est également l'auteur de nombreux articles, livres et CD de formation sur le sujet.

Introduction à la M.A.O sous Linux, par François Girault

www.toulibre.org_pub_2011-11-26-capitole-du-libre_ubuntu-party_francois-girault.jpgAprès une présentation générale de Linux dans le contexte de la production audio-numérique, cette conférence sera l'occasion d'aborder les principaux logiciels disponibles dans les domaines de l'échantillonnage, la synthèse et de la séquence MIDI et audio.

François Girault utilise les logiciels libres dans la production audio-numérique depuis les balbutiements de Linux dans ce domaine. Musicien amateur quand il n'est pas au service de sous traitants d'un célèbre constructeur d'avion (http://mutah.smeuh.org , http://coexist.smeuh.org ), il produit l'ensemble de ses projets avec Ardour et partage cette passion de la création numérique libre au travers de conférences et d'ateliers.

Ardour : une station de travail audio-numérique, par François Girault

www.toulibre.org_pub_2011-11-26-capitole-du-libre_ubuntu-party_francois-girault.jpgArdour est définitivement un logiciel phare du paysage de la création audio-numérique sous Linux. Robuste et puissant, il permet de réaliser des projets audio variés avec une grande souplesse : enregistrement de groupe, montage, mixage … Cette conférence présentera l'utilisation courante d'Ardour 2, les principaux greffons d'effets et évoquera aussi la version 3, actuellement non finalisée, mais déjà impressionnante par ses nouvelles fonctionnalités.

François Girault utilise les logiciels libres dans la production audio-numérique depuis les balbutiements de Linux dans ce domaine. Musicien amateur quand il n'est pas au service de sous traitants d'un célèbre constructeur d'avion (http://mutah.smeuh.org , http://coexist.smeuh.org ), il produit l'ensemble de ses projets avec Ardour et partage cette passion de la création numérique libre au travers de conférences et d'ateliers.

Floss Manuals fr, ou le nouveau pari de la documentation libre de qualité sur le Libre, par Elisa de Castro Guerra

toulibre.org_pub_2011-11-26-capitole-du-libre_ubuntu-party_elisa-de-castro-guerra.jpgUn des gros problèmes avec les logiciels libres concerne le manque de documentation. Floss Manuals francophone a décidé d'œuvrer pour combler ce manque en proposant une méthode de co-écriture de livres en un temps record (5 jours) et une plateforme pour écrire, traduire et lire les manuels sous licence libre.

Cette méthode s'appelle le “Booksprint” et réunit 5 à 8 co-auteurs de niveaux différents sur le logiciel en question et un(e) facilita.teur(trice). Durant 5 jours, les sprinteurs se réunissent pour écrire ensemble le livre.

Sur la plateforme francophone vous trouverez des livres sur Processing, Pure Data, Arduino, Scribus, d'autres sont à venir pour l'année 2011-2012.

Elisa de Castro Guerra, présidente de l'association Floss Manuals Francophone, facilitatrice de BookSprint est graphiste et auteure utilisant les logiciels libres.

Utilisations professionnelles de Scribus et impact de Scribus dans l'édition africaine, par Cédric Gémy

www.toulibre.org_pub_2011-11-26-capitole-du-libre_ubuntu-party_cedric-gemy.jpgLes logiciels libres : une chance pour l'édition et l'alphabétisation en Afrique francophone

Les logiciels libres de graphisme ont fait leur apparition il y a 6 ans et ont régulièrement évolué depuis au point de convenir sans problème à des usages professionnelles de l'édition ou de la communication. Leur qualité ainsi que leur gratuité représente une aubaine pour un grand nombre de graphistes. Leur caractère libre permet des adaptations aux des flux de production par toujours normalisés et qui ne prennent pas toujours en compte des spécificités locales. Depuis maintenant deux ans, un grand nombre d'éditeurs de pays d'Afrique francophone abandonne les pratiques ancestrales et bien connues du piratage pour s'orienter vers des solutions libres. Poussés par des gouvernements qui ne mettent pas toujours la priorité dans l'éducation, au sein d'une population qui a d'autres soucis à traiter, cette tentative représente une volonté de prise en main complète tant au point de vue des logiciels, que des contenus ou du respect des langues nationales oubliées des grands éditeurs et fonderies. L'Afrique pourrait devenir, dans l'année qui s'annonce, le continent produisant le plus de document à partir de logiciels libres et pourrait devenir le fer de lance des utilisateurs.

Cédric Gémy est graphiste et formateur spécialisé en logiciel libre. Membre fondateur de Flossmanuals francophone, de l'association française des graphistes libres, contributeur à Inkscape et Scribus, il a écrit plusieurs livres libres ou publiés aux éditions Eyrolles.

Samedi 26 novembre : Install Party

Vous souhaitez utiliser le système libre Ubuntu sur votre ordinateur, mais vous aimeriez être guidé pour vos premiers pas ? Alors participez à cette Install Party : vous apportez votre ordinateur et un expert Ubuntu des associations Toulibre ou Ubuntu-fr vous guidera pour procéder à l'installation et à la découverte d'Ubuntu.

Afin de rendre l'installation la plus agréable possible, nous vous demandons, si possible de :

  • Faire de la place sur votre disque dur. Au moins 10 Go.
  • Défragmenter votre disque dur à l'aide de l'utilitaire fourni avec Microsoft Windows prévu à cet effet
  • Sauvegarder vos données sensibles

Si votre ordinateur est un ordinateur de bureau, vous pouvez n'apporter que la tour. Nous aurons écrans, claviers et souris à disposition.

Vous n'avez pas votre ordinateur avec vous ? Observez la facilité d'installation et découvrez Ubuntu en suivant les mini-démonstrations commentées sur grand écran qui auront lieu tout au long de l'après-midi. Vous pourrez ensuite reproduire chacune des étapes chez vous, en toute sérénité.

Samedi 26 novembre : Démonstrations

Envie de découvrir à quoi ressemble un système libre comme Ubuntu et quels logiciels libres vous pourriez utiliser au quotidien ? Notre stand de démonstration, équipé d'ordinateurs fonctionnant avec la dernière version d'Ubuntu, vous permettra de découvrir par vous-même cet environnement. Des connaisseurs seront également présents pour vous guider.

Dimanche 27 novembre : ateliers grand public

Atelier « Initiation à Ubuntu Linux », par Fabien Adam et Régis Maura

www.toulibre.org_pub_2011-11-26-capitole-du-libre_ubuntu-party_fabien-adam.jpgwww.toulibre.org_pub_2011-11-26-capitole-du-libre_ubuntu-party_regis-maura.jpgSuite à l'install party proposée le samedi matin, un atelier d'initiation et de découverte du système Ubuntu Linux est proposé le dimanche 27 novembre, de 14h à 17h. Cet atelier permettra aux nouveaux venus dans le monde d'Ubuntu de comprendre comment utiliser et administrer leur nouveau système : découverte de l'interface d'Ubuntu, installation et mise à jour des logiciels, fonctionnement des paquets, pistes de recherches pour la résolution de problèmes, participation au projet communautaire, etc.

Les thématiques suivantes seront abordées :

  • Présentation de l'environnement d'Ubuntu
  • La gestion des paquets au niveau utilisateur : installation et mise à jour de logiciel, les versions d'Ubuntu, les dépendances entre paquets
  • Les licences de logiciel et les problématiques liés aux logiciels et codecs propriétaires comme Flash, codec MP3 ou pilotes graphiques
  • Comment rechercher des informations : forums, documentation, etc.
  • Introduction basique à la ligne de commande : démystification, intérêt, construction d'une commande, etc.
  • Contributer à la communauté Ubuntu : l'outil Launchpad ; contribuer à la traduction ; contribuer en reportant des anomalies.

Cet atelier ne nécessite pas de connaissances préalables. Il est conçu pour des débutants dans l'utilisation d'Ubuntu Linux.

Fabien Adam utilise au quotidien Ubuntu depuis avril 2005. Après avoir fait ses armes au club Linux de l'ENSEEIHT, il est devenu membre de Toulibre dès les débuts de l'association et est régulièrement présent aux rencontres de l'association pour de l'installation et du support autour d'Ubuntu. Il est également un contributeur au wiki ubuntu-fr.org. Professionnellement, il est ingénieur en informatique, d'abord 2 ans dans une SSLL, puis aujourd'hui dans l'administration d'infrastructures comprenant divers systèmes Unix/Linux.

Régis Maura est utilisateur d'Ubuntu depuis 2007 et participe à l'animation de la communauté Ubuntu francophone. Il est notamment contributeur à la documentation http://doc.ubuntu-fr.org depuis 2009 dont il a rejoint l'équipe d'administration en avril 2010. Localement, il soutient Toulibre dans la promotion du Logiciel Libre sur le bassin toulousain.

Inscription à cet atelier

Dimanche 27 novembre : ateliers techniques

Atelier « Création de paquets Debian », par Lucas Nussbaum

www.toulibre.org_pub_2011-11-26-capitole-du-libre_ubuntu-party_lucas-nussbaum.jpgCréer des paquets pour Debian ou ses distributions dérivées est souvent considéré comme un processus difficile.

Cette présentation technique donnera un aperçu de l’ensemble du processus de création ou de modification de paquets Debian (workflow, structure d’un paquet source, outils à utiliser). Dans une partie pratique, vous modifierez un paquet existant, et créerez un nouveau paquet Debian pour un logiciel simple.

Attention : cette présentation est relativement technique. Pour en profiter pleinement, il est nécessaire de bien connaître la gestion des paquets sous Debian (ou Ubuntu), et les outils de base d’un système Linux. Pour la partie pratique, un accès root sur un système Debian ou Ubuntu récent est nécessaire.

Lucas Nussbaum est Maitre de Conférences à l’université Nancy 2, où il enseigne notamment dans le cadre de la licence professionnelle ASRALL (Administration de systèmes, réseaux et applications à base de logiciels libres). Il est également développeur Debian, et travaille sur le packaging du langage Ruby, et sur l’amélioration de la qualité de la distribution par des tests automatiques massifs.

Inscription à cet atelier

Atelier « OpenStack, le Cloud a la portée de tous sous Linux », par Christophe Sauthier et Lionel Porcheron

www.toulibre.org_pub_2011-11-26-capitole-du-libre_ubuntu-party_christophe-sauthier.jpgwww.toulibre.org_pub_2011-11-26-capitole-du-libre_ubuntu-party_lionel-porcheron.jpgEn complément de la conférence donnée par Thierry Carrez le samedi, cet atelier commencera par une présentation du projet OpenStack lancé en 2010 par Rackspace et la NASA aujourd'hui complètement intégré à Ubuntu. Après ces rappels théoriques, vous aurez l'occasion d'utiliser une infrastructure cloud OpenStack puis de monter votre propre infrastructure sur votre PC. L'atelier permettra également d'aborder les outils qui naissent dans l'écosystème du Cloud.

Pour cet atelier, une bonne connaissance de l'administration d'un système Linux et de la ligne de commande est recommandée. Il faut également disposer d'un PC capable de se connecter à un réseau et de lancer une machine virtuelle.

Christophe Sauthier est président de l'association Ubuntu-fr et développeur officiel du projet Ubuntu. Il a créé il y a deux ans sa société de conseil et de formation autour du logiciel libre : Objectif Libre.

Lionel Porcheron est développeur officiel du projet Ubuntu. Il gère l'infrastructure de l'offre SaaS de Sierra Wireless et notamment la migration sur OpenStack de l'infrastructure virtuelle.

Inscription à cet atelier

Atelier « Débuter avec Qt Quick (QML) », par Nicolas Arnaud-Cormos

www.toulibre.org_pub_2011-11-26-capitole-du-libre_ubuntu-party_nicolas-arnaud-cormos.jpgAvec la version 4.7 de la bibliothèque Qt, Nokia a introduit Qt Quick, un ensemble de technologies permettant la création d'interfaces graphiques plus dynamiques et de manière plus simple. Bien que ciblant les applications mobiles et embarquées, QtQuick est aussi utilisé sur le desktop, comme le prouve Unity 2D.

Nous verrons dans cet atelier les bases de QML (langage utilisé pour la création d'applications QtQuick), et comment donner vie à nos applications en utilisant des animations.

Niveau: débutant, pas de connaissance C++ ou Qt nécessaire. Pré-requis: avoir Qt Creator installé.

Nicolas utilise Qt quotidiennement depuis presque une dizaine d'années. Il a été l'un des créateurs du site qtfr.org, site d'entraide pour les utilisateurs de Qt. Il est aujourd'hui ingénieur à KDAB, expert en programmation Qt et multi-plateformes.

Inscription à cet atelier

Dimanche 27 novembre : ateliers multimédia

Débutons avec Inkscape, par Elisa de Castro Guerra

toulibre.org_pub_2011-11-26-capitole-du-libre_ubuntu-party_elisa-de-castro-guerra.jpgRéalisons ensemble une illustration pas à pas pour découvrir comment utiliser Inkscape. Inkscape est un logiciel d'image vectorielle en 2D, intuitif, simple et puissant.

Niveau requis: débutant

Elisa de Castro Guerra, est graphiste et auteure utilisant les logiciels libres.

Inscription à cet atelier

Blender et l'animation dynamique pour les effets visuels, par François Grassard

toulibre.org_pub_2011-11-26-capitole-du-libre_ubuntu-party_francois-grassard.jpg Nous verrons comment utiliser Blender pour réaliser des effets visuels convaincants, en étudiant le cas d'un crash d'un petit vaisseau de combat. Nous travaillerons sur la décomposition du vaisseau en fonction des frottements sur le sol, les dommages que celui-ci subit sur sa texture, ainsi que la génération de débris, de particules et de fumée. Nous générerons également les traces laissées dans le sol par le vaisseau.

Attention, cet atelier étant assez technique, il est destiné aux personnes ayant déjà quelques connaissances sur le logiciel Blender 2.5x ou 2.6x.

Initié très tôt à l'informatique de par son père programmeur, François Grassard s’intéresse aux logiciels libres dès leur apparition afin de retrouver un peu de fraicheur dans cette hégémonie logicielle. Graphiste 2D/3D, développeur et formateur, il pratique son métier depuis plus de 15 ans sur des logiciels tel que Lightwave, Softimage, Maya, 3DS Max, ou pour le compositing After FX, Nuke et Fusion. Il décide cependant d'intégrer il y a 5 ans de plus en plus le logiciel libre dans ses méthodes de travail, faisant de Blender son principal logiciel de production 3D. Il conseille les sociétés de production et les chaînes de télévision sur l'intégration de solutions libres et travaille sur le développement d'un système dédié à l'habillage dynamique de chaîne, basé sur Blender. Il est également l'auteur de nombreux articles, livres et CD de formation sur le sujet.

Inscription à cet atelier

Atelier Gimp, par Cédric Gémy

www.toulibre.org_pub_2011-11-26-capitole-du-libre_ubuntu-party_cedric-gemy.jpgGimp est un logiciel à la réputation d'être complexe. S'il permet en effet de réaliser des tâches variées et de qualité, il n'en reste pas moins qu'après un repérage rapide des principales fonctions de retouche photo et de montage, il se présente comme intuitif et agréable. Cet atelier aura pour but de vous familiariser avec le logiciel, de donner des astuces simples tant pour manipuler les photos que pour les publier sur web ou papier.

Cédric Gémy est graphiste et formateur spécialisé en logiciel libre. Membre fondateur de Flossmanuals francophone, de l'association française des graphistes libres, contributeur à Inkscape et Scribus, il a écrit plusieurs livres libres ou publiés aux éditions Eyrolles.

Inscription à cet atelier

Atelier Scribus, Création d'un livre coopératif, par Cédric Gémy

www.toulibre.org_pub_2011-11-26-capitole-du-libre_ubuntu-party_cedric-gemy.jpgRéalisons coopérativement un petit guide touristique de vos lieux préférés à l'aide du logiciel Scribus. La mise en page sera préparée et facile à exploiter. Amenez si vous le souhaitez vos photos ou croquis, textes divers et variés pour participer à cet atelier qui peut convenir même à des débutants.

Cédric Gémy est graphiste et formateur spécialisé en logiciel libre. Membre fondateur de Flossmanuals francophone, de l'association française des graphistes libres, contributeur à Inkscape et Scribus, il a écrit plusieurs livres libres ou publiés aux éditions Eyrolles.

Inscription à cet atelier

Bien démarrer avec Ardour, par François Girault

www.toulibre.org_pub_2011-11-26-capitole-du-libre_ubuntu-party_francois-girault.jpgNiveau : débutant Pré-requis : un système Linux avec un noyau temps réel ou à faible latence (TangoStudio, UbuntuStudio …) et une installation fonctionnelle d'Ardour 2

Cet atelier fournira les bases pour se lancer dans la production audio avec Ardour. Les concepts majeurs du logiciel seront disséqués dans des exercices pratiques : prise de son, enregistrement, montage, mixage, utilisation de greffons, synchronisation avec d'autres logiciels, utilisation de surfaces de contrôle …

Il est recommandé de venir avec sa matière sonore : fichiers sons, instrument de musique ou voix dont la prise sera réalisée sur place. Des ressources sonores libres seront aussi présentées afin de remplir les projets réalisés.

François Girault utilise les logiciels libres dans la production audio-numérique depuis les balbutiements de Linux dans ce domaine. Musicien amateur quand il n'est pas au service de sous traitants d'un célèbre constructeur d'avion (http://mutah.smeuh.org , http://coexist.smeuh.org ), il produit l'ensemble de ses projets avec Ardour et partage cette passion de la création numérique libre au travers de conférences et d'ateliers.

Inscription à cet atelier

Atelier création d'une peinture numérique, par David Revoy

www.toulibre.org_pub_2011-11-26-capitole-du-libre_ubuntu-party_david-revoy.jpg Cet atelier présente la réalisation commentée d'une peinture numérique de A à Z avec Gimp et Mypaint. L'atelier mettra l'accent sur une méthodologie pratique pour concilier idée, créativité et contraintes de réalisation informatiques même avec un thème imposé. En effet, le choix du thème vous appartient et sera d’ailleurs tiré au sort dans le public présent. Merci de préparer à cet effet une idée de personnage, paysage, véhicule ou de créature fantastique si cela tombe sur vous (^ u ^)

Un atelier recommandé pour tout possesseurs de tablette graphique, ou tous ceux pourvus d'une âme d'artiste qui souhaitent en savoir plus par l'exemple sur la réalité du travail d'illustrateur avec contraintes et technologies libres. Une large dernière partie de l'atelier sera consacré à vos questions.

David Revoy est Illustrateur/Concept artiste freelance travaillant exclusivement avec des logicielles libres. Portfolio : www.davidrevoy.com

Inscription à cet atelier

Informations pratiques


Voir une carte plus grande

Partenaires

Les associations Toulibre et Ubuntu-fr remercient leurs partenaires :

Makina Corpus
Makina Corpus conçoit des solutions web complexes : portails, cartographie, décisionnel...Elle intervient également comme centre d'expertise Linux et logiciels libres. Très attachée aux valeurs du Libre, Makina Corpus favorise l'implication de ses salariés dans les différentes communautés, et accompagne ses clients dans la publication des solutions développées.
Elle dispose d'une expertise toute particulière dans les CMS Plone et Drupal, les outils de SIG OpenLayers, PostGIS et Mapnik, les outils décisionnels Talend et BIRT, et dans le framework Django dédié au développement d'applications sur mesure.
Makina Corpus est notamment présente à Toulouse et à Pau.
Cap Gemini
Fort de 112 000 collaborateurs et présent dans 40 pays, Capgemini est l’un des leaders mondiaux du conseil, des services informatiques et de l’infogérance. Avec ses clients, Capgemini conçoit et met en œuvre les solutions business et technologiques qui correspondent à leurs besoins et leurs apportent les résultats auxquels ils aspirent.
KDAB
KDAB, the Qt experts, provide consulting and mentoring for developing Qt applications from scratch and in porting from all popular and legacy frameworks to Qt. Our software products increase Qt productivity and our Qt trainers have trained 50% of commercial Qt developers globally.
Communication et Systèmes
Concepteur, intégrateur et opérateur de systèmes critiques, CS est le partenaire privilégié de grands secteurs économiques, notamment dans les domaines de la défense, de l'espace, de la sécurité, de l’aéronautique, de l’énergie et du transport.
Acquia
Your enterprise guide to Drupal. Acquia gives you answers, tools, and support to make Drupal even better.
Objectif Libre
Basée à Toulouse, Objectif Libre propose des formations, du développement et de l'expertise en s'appuyant sur l'expérience acquise avec une participation quotidienne au développement Ubuntu. Experts de l'environnement Linux, Objectif Libre propose aussi un accompagnement sur les autres principaux logiciels libres et sur les autres distributions Linux (Debian / Redhat).
X-Prime
Open Web Solutions
Open Web Solutions est une société de service et d'ingénierie informatique spécialisée dans le développement de sites internet/intranet/extranet utilisant des logiciels libres.
Commerce Guys
Commerce Guys is the leading e-commerce company working with Drupal, the world's most powerful open source content management system. Our mission is to serve internet merchants by helping them leverage the power of Drupal for their online stores.
SoluLibre
SoluLibre propose du conseil et des services de développement autour du logiciel libre.
Pixopat
Web design studio.
Free Electrons
Free Electrons propose des services de développement et des formations autour de Linux embarqué et du noyau Linux.
Utopia

Utopia est un réseau français de cinémas indépendants implanté à Avignon, à Bordeaux, à Montpellier, à Saint-Ouen-l'Aumône, à Toulouse et à Tournefeuille. Les cinémas Utopia sont dotés des trois labels Art et essai : « Jeune public », « Répertoire » et « Recherche et découverte ».
ENSEEIHT
École Nationale Supérieure d'Électrotechnique, d'Électronique, d'Informatique, d'Hydraulique et des Télécommunications
Mairie de Toulouse

Presse

Éditions précédentes

Les éditions précédentes de l'Ubuntu Party ont eu lieu :

  • Édition 2010, le samedi 20 novembre 2010 à l'ENSEEIHT, Toulouse.
  • Édition 2009, le samedi 5 décembre 2009 à l'ENSEEIHT, Toulouse.
  • Édition 2008, le samedi 15 novembre 2008 à Odyssud, Blagnac.